Poésie

Je me languis
Sous ton tendre baiser
Fou de clarté.
Et je me déchire de tes délires
Soumise ailleurs

Pas un rire, pas une larme
Pas même un soupir
Il fait si froid
Qu’on croit s’assouvir

Pas un mot de trop
Ou bien c’est le chaos
Fais-moi orner de mes désirs
Tant je suis offerte à tes malheurs…

Sab.Challal

Poésie

Tu aimais me respirer dans mon habit léger
Tant mon corps traversait cette chambre délogée
Pas à pas, si frêle lorsque j’accourrais à ton étreinte
M’exhibant encore dans mon envie d’amante

J’halète en toi l’odeur du tabac unis à la sueur de mes draps
Quand tu lacères mes folies, il me semble boire du vin

Implores moi ! Ô toi dont la chevelure me grise
Car demain jetée dans mes dentelles foncées
Et dans mon voile du matin j’effacerai mes ombres.

Sabrina.Challal

Poésie

Hier,
Tu me fuyais du regard
Perdue en ma folie
Sournoise
Je te confesserai
Mes éclats de volupté
Et agoniserai
Consolée

Ton regard d’égaré
Frémit
Tu as deviné
Là est notre ultime émoi

Et, Amour-en-cage
Je suis
Point de salut à ma chair
Misérable
Je te vénère
Et mes doigts te cherchent

Va !
Va, je ne serais que poussière

Sabrina.challal (in « comme un souffle sur ma nuque »)

Poésie

Vint le soir où je posai mes lèvres à la coupe que vous m’offrez

Ma bouche de nouveau appelle ce calice de vin à languir

Dans mon corps tout n’est que décombres exaltés

Mon âme s’est échappée devant l’ardent feu de votre œil

Ré-offrez moi, je vous prie, cette caresse d’Orléans chaleureux

Je m’improviserai alors une fuite hors de l’ivresse farfelue…

Sabrina.challal (in « comme un souffle sur ma nuque »)

Poésie

Viens, pose ta tète sur mon sein

Affleure  mon appétence de toi

Et laisse-moi m’enivrer de l’euphorie

Qui de toi envahis à déchirement le moi

Autre part,  je vois la femme que je suis

Lorsque  de tes folies, je m’entaille

Nul besoin de bienséance,

Seul ton parfum frôle mes attentes!

Sabrina.challal (in « comme un souffle sur ma nuque »)